musica

festival international de musiques d'aujourd'hui

Helmut Lachenmann

Allemagne (1935)

Helmut Lachenmann est l'un des plus grands représentants de la musique allemande des XX et XXIe siècles. Depuis la fin des années 1960, il développe une « musique concrète instrumentale » faite principalement de sonorités « bruitistes » produites par les instruments traditionnels. L'idée de départ demeure toujours la même : « une musique qui part de l'interrogation du geste et de l'énergie ». Il interroge notamment des figures traditionnelles comme le trémolo, le vibrato ou le glissando sous le rapport de l'énergie. Il utilise également de multiples modes de jeu et manipulations de l'instrument, et conçoit un classement de cet univers sonore en combinant plusieurs critères. 
Son catalogue explore les petites formations (Salut für Caudwell pour deux guitaristes, 1977 ; Gran Torso pour quatuor à cordes, 1971/88) comme la musique d'ensemble (Concertini, 2005) et d'orchestre (Kontrakadenz 1970-71, Ausklang pour piano et orchestre, 1984-85), sans oublier le répertoire vocal (GOT LOST, 2007-09 ; l'opéra Das Mädchen mit den Schwefelhölzern, 1990-96). Helmut Lachenmann étudie le piano et la composition dans sa ville natale de Stuttgart, puis poursuit sa formation à Venise auprès de Luigi Nono qui aura une influence déterminante sur lui.
Au cours de sa carrière, il embrasse une large activité de pédagogue, que ce soit comme professeur de composition aux Musikhochschulen de Hanovre (1976-81) et Stuttgart (1981-99) ou lors de très nombreux séminaires de composition à travers le monde. Il reçoit en 2008 le Lion d'or à la Biennale de Venise pour l'ensemble de sa carrière. En 2015, de nombreuses manifestations rendent hommage à l’importance de compositeur dans le paysage musical contemporain à l'occasion de son 80e anniversaire.