musica

festival international de musiques d'aujourd'hui

Francisco Guerrero

Espagne (1951 - 1997)

Concises, mais d'une extrême difficulté d'exécution à cause de leur complexité rythmique et du goût du compositeur pour les polyphonies très élaborées, les compositions de Francisco Guerrero témoignent d'une pensée musicale sans concession. On l'a parfois qualifié de « Xenakis espagnol » mais on retrouve aussi dans son travail une figure telle que celle de Varèse. Il est le premier à avoir exploité en musique la théorie des fractales, à partir de Nur, grande page chorale. Son brutal décès, en octobre 1997, laisse en chantier son premier opéra, basé sur la légende de la Papesse Jeanne.

Francisco Guerrero débute ses études musicales avec son père à l'âge de six ans, puis continue sa formation à Palma de Majorque, à Grenade avec Juan Alfonso Garcia et à Madrid, se consacrant surtout à l'orgue et à la composition. En 1969, il crée un laboratoire de musique électronique au sein de la Radio de Grenade. Il reçoit l’année suivante le prix Manuel de Falla pour son œuvre Facturas.

De nombreux créateurs comme Alberto Posadas, Jesús Rueda ou Jesús Torres se sont formés auprès de Guerrero, attirés par la radicalité de sa pensée, la solidité de son métier, et l’engagement avec lequel il affrontait le métier de la composition – toujours à la recherche de son chemin personnel, éloigné des modes et émancipé de l’académisme d’avant-garde.