musica

festival international de musiques d'aujourd'hui

Thierry Balasse

France (1964)

Après une formation à l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre, Thierry Balasse travaille pour le théâtre en mêlant percussions, synthétiseur et échantillonneur.  Sa rencontre avec Christian Zanési en 1989 est déterminante, de même que celle quelques années plus tard avec Pierre Henry, dont il fut l’interprète. Une résidence de cinq ans à La Muse en circuit –alors dirigée par David Jisse – et les rencontres avec Sylvain Kassap puis avec Éric Groleau vont l’amener à développer davantage encore son rapport particulier à la musique électroacoustique : il cherche à renouer avec la musique concrète (marquée par la matière sonore, l’improvisation et l’acceptation de ne pas tout maîtriser) en développant sans cesse de nouveaux instruments (les gants larsen par exemple), en jouant avec l’espace par la multidiffusion, en utilisant un instrumentarium toujours instable, et en continuant à utiliser les vieux outils analogiques (synthétiseur Minimoog, chambre d’écho à bande, réverbération à ressort...) et l’ordinateur, sans oublier l’utilisation des mots, de la poésie.

Avec la compagnie Inouïe qu’il créée en 1999, il a notamment conçu les spectacles La Face cachée de la lune (musique des Pink Floyd) présenté à Musica en 2012, des concerts-lectures sous casque ou encore récemment Jean Jaurès, le monde sensible et un concert autour de la Messe pour le temps présent de Pierre Henry, présenté cette année à Musica.