vendredi 21 septembre 2018 à 20h30 - Zénith de Strasbourg

200 Motels - Frank Zappa

Jamais présentée en France, cette grande fresque aux frontières de la pop et des expériences symphoniques et vocales de Frank Zappa (1971) a bénéficiée en 2013 d'une nouvelle édition "200 Motels, the suite". Créée à Los Angeles sous la direction d'Esa Pekka Salonen, elle sera présentée pour la première fois en France en ouverture du festival Musica 2018 puis à la Philharmonie de Paris. Léo Warynski dirigera cette création française à la tête d'un impressionnant effectif orchestral et choral. La mise en scène d'Antoine Gindt reprendra la technique de la mise en abîme télévisuelle (l'argument de 200 Motels est l'invitation d'un groupe rock à la télévision locale de Centerville), avec la réalisation live de Philippe Béziat, expérimentée notamment lors de la création de Aliados de Sebastian Rivas en 2013.

Production : T&M Paris
Coproduction : Musica Strasbourg, Philharmonie de Paris, Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Théâtre de Nîmes

Plus d'informations et vente sur notre site à partir du 22 juin.
Jusqu'à cette date vente en ligne disponible uniquement sur :
http://www.zenith-strasbourg.fr

Frank Zappa (1940-1993)
Compositeur, guitariste, chanteur, producteur, arrangeur, réalisateur occasionnel et polémiste, Frank Zappa, né à Baltimore en 1940, est un des musiciens les plus inventifs et originaux de la génération pop-rock qui a émergé aux Etats-Unis dans les années soixante. Autodidacte, il se passionne très tôt pour les avant-gardes européennes - Varèse qu'il découvre par hasard chez son disquaire local, puis Stravinsky, Webern, Bartok… - tout en participant, d'abord comme batteur, à différents groupes de rythm'n blues. Cette double filiation, il ne cessera tout au long de sa carrière de les entremêler, d'abord avec les Mothers of Invention, groupe emblématique fondé à Los Angeles en 1964, actif jusqu'en 1975, et qui ne cessera de se transformer au gré des collaborations et des expérimentations musicales du compositeur, embrassant de nombreux genres. Par la suite, Frank Zappa se produira sous son nom, réunissant lors de longues tournées un public nombreux, enthousiaste et curieux de ses inventions et provocations engagées. Parallèlement à son activité de guitariste rock virtuose (ses solos légendaires ont été transcrits régulièrement), il se consacrera toute sa vie à la composition de pages symphoniques ou de musiques plus conceptuelles. Au début des années soixante-dix, 200 Motels est une première synthèse de ces mélanges stylistiques, manifeste post-dada d'une musique associant librement les esthétiques pop et d'avant-garde, dans un désordre soigneusement organisé. La sphère de la musique savante finira par s'intéresser étroitement à ses créations : de Kent Nagano avec le London Symphonic Ochestra (1983) à Pierre Boulez qui dirige sa musique avec l'Ensemble Intercontemporain (1984, The Perfect Stranger), jusqu'à l'Ensemble Modern de Francfort (1992, The Yellow Shark).
Artiste inclassable, pourfendeur des idées reçues et militant des libertés artistiques sans réserve, son œuvre reste, vingt-cinq ans après sa disparition en 1993, une des plus prolifiques et protéiforme, sujette à de nombreuses relectures.

Direction musicale, Léo Warynski
Chef de chant, Yoan Héreau

Mise en scène, Antoine Gindt
Réalisation vidéo live, Philippe Béziat
Collaboration à la mise en scène, Élodie Brémaud
Assistant réalisateur, Julien Ravoux
Scénographie, Élise Capdenat
Accessoires, Marine Villain
Lumières, Daniel Levy
Costumes, Fanny Brouste

Le Narrateur, Cowboy Burt, Ginger, Lionel Peintre
Frank, Larry the Dwarf, Jeff, Dominic Gould
Mark, Zachary Wilder
Howard, Nicholas Scott
La Soprano solo, Mélanie Boisvert
Rance, Nicholas Isherwood
Donovan / Lucy, Alienor Feix
La Journaliste / Janet, Marina Ruiz

Rock band, The Headshakers
Les Percussions de Strasbourg
Chœur Les Métaboles
Orchestre philharmonique de Strasbourg