musica

festival international de musiques d'aujourd'hui

édition
2015

The Gospel According to the Other Mary

Oratorio

dimanche 27 septembre 17 h 00
n° 27 Palais de la musique et des congrès (Salle Érasme)

La Passion de Jésus, selon John Adams et Peter Sellars, doit s’inscrire résolument dans le présent, dans l’actualité, dans ce que le monde d’aujourd’hui réserve de souffrance et d’injustice. Oratorio engagé, un nouveau chef-d’œuvre du genre. 

Cet Évangile selon l’autre Marie fut donné en première mondiale par le charismatique chef vénézuélien Gustavo Dudamel à la tête de son prestigieux Los Angeles Philharmonic, bouleversant les auditeurs américains et européens qui en 2012 assistèrent à l’événement. Partant d’un archétype, le compositeur et son librettiste ont très volontairement travaillé sur deux niveaux simultanés – le biblique et le contemporain – de manière à placer l’histoire de la Passion « dans l’éternel présent, dans la tradition de l’art sacré. »

Selon le musicologue américain Thomas May, spécialiste de la musique de John Adams, « The Other Mary vibre de l’énergie de ses sources, non seulement bibliques mais aussi de la polyphonie des voix, principalement féminines, qui forment le livret unique et peu orthodoxe forgé par Sellars. Des textes tirés de l’autobiographie de Dorothy Day (1897-1980), activiste sociale et leader américaine du Mouvement Catholique Ouvrier, retracent ses efforts révolutionnaires pour suivre le message de justice sociale de Jésus. Ceux-ci forment le cadre des sections ouvrant les deux actes de The Other Mary, lesquelles placent Marie et Marthe dans “l’éternel présent” alors qu’elles tiennent un refuge pour les déshérités et par la suite s’engagent dans les manifestations des ouvriers agricoles de César Chávez. Le lyrisme explosif de la poétesse afro-américaine June Jordan (1936-2002) ajoute une résonance douloureuse aux réflexions des femmes durant la scène de la mort de leur frère Lazare. »

Outre l’originalité du sujet et de son traitement (ici Marie-Madeleine n’est pas considérée comme la prostituée repentie que l’Histoire a voulu en faire, et le livret traite tout autant de Jésus que de la famille qui réunit Marie, Marthe et Lazare), John Adams et Peter Sellars ont aussi réfléchi à la manière de représenter leur ouvrage : « semi stage » ou concert, l’une et l’autre possibilité ont grâce à leurs yeux, Sellars précisant que « la musique la plus dramatique de Haendel ne se trouve pas dans ses opéras – elle est dans ses oratorios, de la même manière que le véritable opéra de Beethoven est la Missa solemnis. »

À Musica, c’est en oratorio que cette pièce majeure sera donnée avec une distribution semblable à celle réunie en 2013, lors du Holland Festival. 

____

Cette manifestation est en placement numéroté.



— Fin du spectacle à 19 h 45 —

  • Surtitré en français

Dans la même journée

11 h 00
n° 26 Salle de la Bourse

Jean-Guihen Queyras, violoncelle