Étude n° 1 bis (2003)