Le voyage supersonique
programme (PDF)

Pour cette édition 2018 de Musica, Thierry Balasse a le voyage à l’âme. Après l’expédition lunaire de Cosmos 1969, on redescend sur Terre pour Le voyage supersonique, encore que le vaisseau dans lequel il nous fait embarquer ne semble pas dénué de capacités à nous arracher à l’attraction terrestre. À nouveau, nous sommes invités, ici à l’aide d’une scénographie lumineuse immersive, à basculer dans un état de conscience onirique.

A voir en famille dès 8 ans

Pour ce vol de cinquante minutes, auquel sont également conviés les enfants à partir de huit ans, Thierry Balasse est le capitaine d’un navire capable d’embrasser tous les éléments, à l’aise dans le ciel comme sur les flots marins. Avec le sens poétique qui lui est propre, le compositeur-conteur nous fait traverser divers environnements musicaux, diffusés à partir de consoles de mixage, de synthétiseurs, de banques de sons préalablement travaillés ou constitués de sons acoustiques relayés par des microphones. L’espace scénique est agencé de façon à évoquer, en jouant sur l’imaginaire bien ancré dans notre mémoire cinématographique et télévisuelle des interfaces électroniques bardées de boutons et de témoins lumineux, les appareils de navigation d’un cockpit. Bien qu’avant tout sonore, l’évocation de la faune marine, des sirènes puis des volatiles rencontrés alors que le vaisseau troque la surface aquatique pour l’espace aérien dessine un paysage animé.
L’environnement acoustique ne commence pas au seuil de la salle de spectacle  : une trompe diffuse un flux sonore mêlant informations sur le voyage virtuel et données sur la diffusion audio elle-même. Ici aussi, pour quelques instants, « The Medium is the Message » ! Puis le spectateur est pris en charge par les régisseurs son et lumière, qui se livrent à une parodie de contrôle avant embarquement. De même, à l’intérieur de la salle-navire, c’est le capitaine qui accueille ses passagers, s’adressant éventuellement à eux de façon personnalisée. Au passage, on pourra jeter un œil sur les objets sonores rassemblés sur scène – sirène, corne, cloche –, ayant en commun une manifeste fonction signalétique. Parés à embarquer !


Représentations scolaires
Mardi 2 octobre à 14h30, mercredi 3 octobre à 9h30, jeudi 4 octobre à 9h30 et 14h30


Production Compagnie Inouïe-Thierry Balasse
Coproduction Festival Musica / Théâtre Durance - Scène conventionnée de Château Arnoux-St Auban / Le Dôme Théâtre, scène conventionnée d’Albertville / Le théâtre de la Renaissance, Scène Conventionnée pour le Théâtre et la Musique d’Oullins


Avec le soutien de la Sacem

Le TNS accueille Musica

Le voyage supersonique (2018) / 50’

concert tout public à partir de 8 ans

création mondiale

Fin de la manifestation à 19h20

Production Compagnie Inouïe-Thierry Balasse
Coproduction Festival Musica / Théâtre Durance - Scène conventionnée de Château Arnoux-St Auban / Le Dôme Théâtre, scène conventionnée d’Albertville / Le théâtre de la Renaissance, Scène Conventionnée pour le Théâtre et la Musique d’Oullins


Avec le soutien de la Sacem

Le TNS accueille Musica