Singing Garden

Pour cette soirée aux multiples facettes imaginée par l’Opéra national du Rhin, en partenariat avec Musica et L’Ososphère, le metteur en scène Philippe Arlaud réunit de nombreux artistes implantés en Alsace : les solistes de l’Opéra Studio, le Ballet et les Chœurs de l’Opéra national du Rhin, l’ensemble Linea, tous placés sous la direction de Claire Levacher. Jusqu’au bouquet final (une surprise concoctée par de jeunes chorégraphes), musique et danse se croisent au fil des créations, mondiale pour l’œuvre de Francisco Alvarado, lauréat de l’Académie de composition, commandée par Musica, et françaises pour Singing Garden de Toshio Hosokawa et Rhondda Rips It Up! d’Elena Langer.

e jardin et le jeu innervent ce programme en deux parties, qui doit son titre à Singing Garden, poétique sextuor animé par les mystérieux mouvements de la nature : Hosokawa se dit fasciné par les sons qui émergent d’un jardin japonais. La nature qu’explore Alvarado, c’est celle du son. Dans sa nouvelle partition pour contrebasse et ensemble, la structure formelle, le rythme et l’instrumentation découlent des propriétés d’un timbre complexe. Cette plongée dans le matériau acoustique s’accompagne d’un traitement quasi chorégraphique du jeu de la contrebasse et d’une perception ambiguë de la source sonore, à la fois étrange et familière.
En se référant à L’Histoire sans fin de Michael Ende et à De l’autre côté du miroir de Lewis Carroll, Unsuk Chin joue également sur la porosité entre le connu et l’inconnu, la réalité et la fiction. Ces deux récits fournissent un matériau phonétique qu’elle manipule pour créer un jubilatoire théâtre de chambre où se succèdent sept états affectifs, « du plus lumineux au plus grotesque ».
Retour au monde réel avec Elena Langer, sans pour autant abandonner l’utopie. Car Rhondda Rips It Up!, créé en juin 2018 au Welsh National Opera, retrace les combats de la suffragette galloise Margaret Haig Thomas. Piochant dans l’opérette, l’opéra, le cabaret et le music-hall, la musique célèbre avec une réjouissante exubérance le centième anniversaire du droit de vote des femmes au Royaume-Uni et en Irlande. David Lang, lui, se fait le chantre de l’utopie amoureuse, à partir de phrases dénichées sur Internet, qui décrivent les qualités du (de la) partenaire idéal(e). À la fois romantique et ironique, ce manifesto ose rêver sans se prendre au sérieux.


Production Opéra national du Rhin
En partenariat avec Musica et L’Ososphère

Solistes de l’Opéra Studio de l’OnR

Chœurs de l'Opéra national du Rhin

Ballet de l'Opéra national du Rhin

Ensemble Linea


Toshio Hosokawa
Singing Garden (2003) / 10’

création française

Unsuk Chin
Akrostichon-Wortspiel (1991-93) / 15’

sept scènes de contes de fées pour soprano et ensemble

Francisco Alvarado

aide à l'écriture d'une œuvre originale du ministère de la Culture

création mondiale
Elena Langer
Rhondda Rips It Up! – extraits (2018) / 22’

commande Welsh National Opera

création française
David Lang
Manifesto (2015) / 4’
-- entracte --


Danseurs du Ballet de l'OnR / DJ / jeunes chorégraphes

Production Opéra national du Rhin
En partenariat avec Musica et L’Ososphère