programme (PDF)

L’un a inventé l’opéra ; les autres le réinventent – et à partir de lui. Lui, c’est Claudio Monteverdi, auteur en 1607 d’Orfeo, premier opéra de l’histoire de la musique dont la partition nous soit parvenue. Eux, ce sont les metteurs en scène Samuel Achache et Jeanne Candel qui, avec le chef Florent Hubert et l’incandescente troupe musicalo-théâtrale de La vie brève, ont fait de cet Orfeo le matériau de leur nouveau spectacle – comme ces réjouissants experts en détournement du répertoire lyrique avaient déjà pu le faire en 2013 avec Le Crocodile trompeur / Didon et Énée, d’après Henry Purcell.

Virgile et Ovide ont raconté l’histoire d’Orphée : ce fils du roi Œagre et de la muse Calliope, qui charmait de sa lyre les animaux sauvages autant que les objets inanimés, perdit son Eurydice, mordue par un serpent. Descendu aux Enfers, il échoua à l’en ramener, faute de satisfaire au défi que lui avait lancé Pluton.

Le mythe inspira de nombreux artistes, du xvııe siècle à nos jours – parmi lesquels Alessandro Striggio, dont le poème d’Orfeo fut mis en musique par Monteverdi. Cette « Favola in musica » (fable en musique), créée à Mantoue en 1607, marque un tournant dans l’histoire de la musique.
En un prologue et cinq actes, elle consacre en effet l’écriture de la « monodie accompagnée », où une seule voix se déploie accompagnée d’accords, et scelle ce faisant les débuts d’un nouveau genre  : l’opéra.

C’est à partir d’elle qu’Orfeo / Je suis mort en Arcadie a été imaginé, dans un travail de création collectif faisant des quinze artistes pluridisciplinaires présents sur scène (acteurs, chanteurs, instrumentistes) d’authentiques co-auteurs du spectacle. Celui-ci, créé triomphalement à la Comédie de Valence en janvier 2017, accorde dans sa conception comme dans son déroulement une place à l’improvisation, mélange les styles musicaux (du jazz à la batucada, de Monteverdi à Mahler) et accueille tous les échos que le drame de Striggio put trouver dans l’invention libre et généreuse de la troupe. Mêlant gags délirants et mélancolie poétique, il rend alors le mythe d’Orphée à son éternelle intemporalité.

Surtitré en français


Production C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord ; la vie brève Coproducteurs associés La Comédie de Valence - CDN Drôme Ardèche ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg ; Le Théâtre de Lorient – Centre dramatique national Coproduction Espace Jean Legendre, Théâtre de Compiègne – Scène nationale de l'Oise en préfiguration ; Théâtre de Caen ; Les Subsistances / Lyon ; Théâtre Garonne – scène européenne ; Le Quai - CDN Angers Pays de la Loire ; Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique ; Le Théâtre de la Cité Internationale ; Cercle des partenaires des Bouffes du Nord ; Les Productrices Associées Avec le soutien du Pôle-Culturel d’Alfortville Avec l'aide d'Arcadi Île-de-France, de l'ADAMI, de la SPEDIDAM Action financée par la Région Île-de-France Construction des décors Ateliers des Théâtres de la Ville de Luxembourg


Avec le soutien de Ernst von Siemens Musikstiftung

Samuel Achache , Jeanne Candel

D'après L'Orfeo de Monteverdi, livret d'Alessandro Striggio et d'autres matériaux


    Arrangements musicaux collectifs sous la direction de
  • Florent Hubert
La vie brève

Fin de la manifestation à 22h30

Production C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord ; la vie brève Coproducteurs associés La Comédie de Valence - CDN Drôme Ardèche ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg ; Le Théâtre de Lorient – Centre dramatique national Coproduction Espace Jean Legendre, Théâtre de Compiègne – Scène nationale de l'Oise en préfiguration ; Théâtre de Caen ; Les Subsistances / Lyon ; Théâtre Garonne – scène européenne ; Le Quai - CDN Angers Pays de la Loire ; Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique ; Le Théâtre de la Cité Internationale ; Cercle des partenaires des Bouffes du Nord ; Les Productrices Associées Avec le soutien du Pôle-Culturel d’Alfortville Avec l'aide d'Arcadi Île-de-France, de l'ADAMI, de la SPEDIDAM Action financée par la Région Île-de-France Construction des décors Ateliers des Théâtres de la Ville de Luxembourg


Avec le soutien de Ernst von Siemens Musikstiftung