Orchestre symphonique de la Radio de Cologne
programme (PDF)

Pour le grand concert de clôture du festival, les deux pièces en création de Hanspeter Kyburz et Luca Francesconi se jouent du répertoire pour deux pianos, avec ou sans orchestre. Deuxième rendez-vous en 2015 avec Andreas Grau, Götz Schumacher et Peter Rundel, qui sont les solistes et le chef éclairés de ces nouvelles partitions.

On avait quitté l’Orchestre de la Radio de Cologne en 2013 avec des souvenirs majeurs et les musiques de Jonathan Harvey, Georges Aperghis ou Francesco Filidei en tête. De retour au festival, la phalange de Rhénanie – une des meilleures en Europe qui se consacre principalement aux répertoires des XIXe et XXe siècles et à la création – poursuit ce parcours cosmopolite et représentatif de l’Europe musicale. Il vient aussi conclure l’hommage à Helmut Lachenmann initié en tout début de festival, avec Tableau, une fascinante partition des années 80, entrée en 2011 au panthéon des orchestres, grâce aux Berliner Philharmoniker et son chef Sir Simon Rattle.

L’exercice si particulier du concerto pour deux pianos est généralement motivé par la rencontre entre un compositeur et un duo. Ce fut le cas pour un des plus célèbres d’entre eux, celui qui reste un modèle pour beaucoup de compositeurs, celui qui réunit en 1973 à New York autour de Luciano Berio, le duo de pianistes Bruno Canino et Antonio Ballista, le New York Philharmonic et Pierre Boulez.

Cet héritage, Luca Francesconi – qui fut un proche collaborateur de Berio – le connaît mieux que personne. Après la création récente de son dernier Concerto pour piano (à Porto en 2013), gageons qu’il se souvienne du commentaire de son maître : « La relation entre solistes et orchestre est un problème qui doit être éternellement repris et résolu, et le mot “concerto” ne peut être pris que comme une métaphore. » Une métaphore que filera sans doute Hanspeter Kyburz – lui aussi auteur d’un Klavierkonzert, créé en 2000 avec l’Ensemble Modern Orchestra et George Benjamin.

____

Concert dédié à la mémoire de Marcel Rudloff, ancien Maire de Strasbourg et Président de la Région Alsace.

____

Cette manifestation est en placement numéroté.


Avec le soutien de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture
Les Dernières Nouvelles d’Alsace, partenaires de Musica, parrainent le concert de clôture
En partenariat avec France Musique

WDR Sinfonieorchester Köln

GrauSchumacher Piano Duo


Helmut Lachenmann
Tableau (1988) / 10’
Hanspeter Kyburz
ptyx (2015) / 15’

pour deux pianos solos

création mondiale
Tristan Murail
Reflections / Reflets (2013) / 18’

I. Spleen / Quand le ciel bas et lourd...
II. High Voltage / Haute tension

Luca Francesconi
MACCHINE IN ECHO (2015) / 25’

concerto pour deux pianos et orchestre

création française

Avec le soutien de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture
Les Dernières Nouvelles d’Alsace, partenaires de Musica, parrainent le concert de clôture
En partenariat avec France Musique