Berlin, symphonie d'une grande ville
programme (PDF)

Expérimental et d’avant-garde en 1927, classique du cinéma aujourd’hui, le film de Walter Ruttmann est si étroitement associé à la musique d’Edmund Meisel qu’on peut véritablement parler de cinéma musical plutôt que de cinéma muet. Après J’accuse, Musica donne à voir et à entendre un autre aspect de cet art toujours vivant du cinéma concert.

Berlin, die Sinfonie der Großstadt est un hymne au mouvement, à la vie, à la vitesse, à la modernité, un déferlement d’images qui grâce au cinéma, mais aussi à la mécanisation, pouvait subitement rendre l’idée d’un développement urbain encore neuf en Europe, une énergie inédite, un art de vivre doublé de l’inquiétude que porte la grande métropole du début du XXe siècle. Le film relate une journée de Berlin, de la première activité matinale aux voluptés nocturnes.

Quand le film fut tourné puis projeté en Allemagne, dans ce Berlin de l’entre-deux-guerres des années folles, il n’était pas question pour ses auteurs de dissocier les images de la musique, complicité nécessaire à la compréhension du format cinématographique extraordinaire de leur projet.

Meisel est une star des années vingt et jusqu’à sa mort précoce en 1930, il travaillera avec Eisenstein (Le Cuirassé Potemkine, Octobre), Piscator et Brecht, ou encore Ilya Trauberg (L’Express bleu). Mais sa collaboration avec le réalisateur de Berlin concrétisera une osmose entre cinéma et musique peut-être jamais atteinte.

Ruttmann et Meisel optèrent initialement pour un grand orchestre symphonique (augmenté d’un combo de jazz et d’un harmonium en quart de tons) et le montage du film, son rythme documentaire et abstrait, fut intimement lié à la composition musicale. Grâce à cet échange véritable entre réalisateur et compositeur, sans qu’on sache exactement de qui venait l’impulsion, le résultat est stupéfiant.

Le film est présenté dans une version réduite pour ensemble de Mark-Andreas Schlingensiepen et joué en live par des musiciens du Philharmonique de Strasbourg.

____

Concert présenté à la Philharmonie de Paris le samedi 26 septembre à 20h30.


Filmphilharmonic Edition Film avec l'aimable autorisation d'Eva Riehl / Musique avec l'aimable autorisation de Mark-Andreas Schlingensiepen


Coproduction Philharmonie de Paris / Orchestre philharmonique de Strasbourg / Musica
Avec le soutien du CNC

Edmund Meisel , Mark-Andreas Schlingensiepen

Berlin. Die Sinfonie der Großstadt

Musique de Edmund Meisel (1927), arrangée par Mark-Andreas Schlingensiepen (1990)

Film de Walter Ruttmann (1927)


Orchestre philharmonique de Strasbourg

Filmphilharmonic Edition Film avec l'aimable autorisation d'Eva Riehl / Musique avec l'aimable autorisation de Mark-Andreas Schlingensiepen


Coproduction Philharmonie de Paris / Orchestre philharmonique de Strasbourg / Musica
Avec le soutien du CNC