Jean-Guihen Queyras, violoncelle
programme (PDF)

Les six Suites pour violoncelle de Johann Sebastian Bach sont associées à de courtes pièces, commandées spécialement – à l’exception de celle de György Kurtág – pour ce programme créé à Paris en 2006. Elles prennent grâce à l’extraordinaire interprétation de Jean-Guihen Queyras une dimension toute particulière.

« À en croire Jean-Guihen Queyras, la tradition est affaire de maturité. Il faut en effet avoir pu s’en écarter pour en saisir toute la richesse et lui donner un sens. Le chef-d’œuvre, le classique est une chose à laquelle on revient : une fois désacralisée et mise en dialogue avec la création musicale d’aujourd’hui, l’œuvre canonique acquiert une liberté expressive qu’on ne lui soupçonnait pas. C’est ainsi que, grâce à onze années de contact intense avec la musique d’aujourd’hui et de travail quotidien en compagnie des compositeurs, Jean-Guihen Queyras a pu se replonger dans les Suites pour violoncelle de Johann Sebastian Bach, bible du violoncelliste, pain quotidien de Pablo Casals, avec une fraîcheur nouvelle. De ces multiples rencontres naît un projet, celui de faire dialoguer la création contemporaine avec les monuments du passé. Joués chacun en guise de prélude aux six suites et enchaînés avec celles-ci, les “pré-échos” d’Ivan Fedele, Gilbert Amy, György Kurtág, Misato Mochizuki, Jonathan Harvey et Ichiro Nodaïra offrent ainsi à l’auditeur une “virginité d’écoute”, un éclairage différent sur les classiques, et lui permettent de vivre, le temps d’un concert, une expérience musicale que Jean-Guihen Queyras a connue au fil des ans. “Six suites, six échos” ». (Maxime Tortelier - Cité de la Musique, 2006)

Victoire de la musique en 2008, Jean-Guihen Queyras poursuit une carrière de soliste accompli, jouant avec les principaux orchestres du monde entier. Il pratique également le récital et la musique de chambre, notamment avec Tabea Zimmermann, Antje Weithaas et Daniel Sepec au sein du quatuor à cordes Arcanto, et entre autres avec Emmanuel Pahud, Isabelle Faust, Alexander Melnikov ou Alexandre Tharaud. Il enseigne à la Musikhochschule de Fribourg- en-Brisgau et codirige les Rencontres musicales de Haute-Provence à Forcalquier.

____

Jean-Guihen Queyras propose un second volet à son récital, le dimanche 27 septembre à 11h.


Ivan Fedele
Arc-en-ciel (2004) / 3’

Prélude à la Suite n° 1 BWV 1007 de Bach

Gilbert Amy
Ein...Es Praeludium (2006) / 4’

Prélude à la Suite n° 4 BWV 1010 de Bach

Misato Mochizuki
Pré-écho (2006) / 4’

Prélude à la Suite n° 5 BWV 1011 de Bach