Brussels Philharmonic
programme (PDF)

Pour son deuxième grand rendez-vous avec orchestre et chœur, Musica 2012 dresse un large panorama de quarante ans de création. Avec un fil rouge italien, de Bruno Maderna à Luca Francesconi qui explorent, chacun à sa manière, la richesse de ce gigantesque instrument.

On a pu dire parfois que Maderna représentait un moyen terme entre les deux démarches irréconciliables de John Cage et Pierre Boulez. Avec Aura (une de ses dernières grandes partitions) c’est davantage un pont entre l’expressionnisme bergien et l’exploration spectrale qui est construit. L’orchestre s’y déploie avec brio.

Presque quarante ans plus tard, Sirènes de son compatriote Luca Francesconi mobilise des moyens plus considérables encore : le chœur et le grand orchestre auquel est ajouté un dispositif électronique. Francesconi explore le temps, « ses pleins et ses vides, ses explosions et ses silences, ses départs soudains, ses interruptions, ses fragmentations et sa continuité… » Une œuvre forte, prégnante, de notre temps.


Avec le soutien du Fonds franco-américain pour la musique contemporaine (FACE)

Chœur de la Radio Flamande

Brussels Philharmonic


Michel Tabachnik
Le Cri de Mohim (1991 / rév. 2010) / 12’

premier acte du cycle de La Légende de Haïsh’

création nouvelle version
Bruno Maderna
Aura (1972) / 16’
John Cage
Four2 (1990) / 7’

texte constitué des lettres du nom de l'état « Oregon »

Luca Francesconi
Sirènes (2009) / 33’

quarante voix, orchestre et dispositif électronique

texte, Umberto Fiori

Avec le soutien du Fonds franco-américain pour la musique contemporaine (FACE)