Francesco Filidei, orgue
programme (PDF)

Avec ce récital donné sur l’orgue Merklin du Temple Neuf, le compositeur-organiste italien Francesco Filidei donne un bel aperçu de la littérature contemporaine dédiée à l’instrument. Avec Franz Liszt, dont on fête le bicentaire de la naissance, et Wagner tapi dans l’ombre.

De l’orgue, Musica rend compte régulièrement. La richesse de l’instrument (Strasbourg et l’Alsace en possèdent de nombreux et magnifiques), (ré)ouvre, en dehors de sa fonction liturgique, des pistes à de nombreux compositeurs. À ce point qu’on peut véritablement parler de renouveau.

C’est à Filidei (né en 1973) que revient cette année ce brillant exercice. Composé autour de deux partitions de Liszt (dont ce « in memoriam Wagner » composé trois mois après la disparition du compositeur, le 22 mai 1883, jour de son posthume soixante-dixième anniversaire), ce programme révèle bien des attitudes possibles.

Tradition émancipée (aboutissement d’un rêve d’enfant, Philipp Maintz), modes de jeu excentriques (avec les poings, Noriko Baba), circonstances (inauguration de l’orgue de Rovereto, Luciano Berio) ou allusion orientale (l’orgue à bouche, Toshio Hosokawa)… De Lorenzo Pagliei (né en 1972) on entendra en création la première œuvre pour l’instrument, en contrepoint aux Cloches de Strasbourg évoquées par Liszt dans son Excelsior!, duquel Wagner tira le motif principal de Parsifal !


L'association Arts et Cultures du Temple Neuf de Strasbourg accueille Musica
Avec le soutien de la Sacem
Avec le soutien de l'Institut Culturel Italien de Strasbourg


Luciano Berio
Fa - Si (1975) / 7’
Noriko Baba
Kalavinka (2007) / 4’
Franz Liszt
Excelsior! S. 666 (1875)

prélude de Die Glocken des Strassburger Münsters (Longfellow) (1874) – transcription pour orgue du compositeur

Toshio Hosokawa
Cloudscape (2000) / 7’

L'association Arts et Cultures du Temple Neuf de Strasbourg accueille Musica
Avec le soutien de la Sacem
Avec le soutien de l'Institut Culturel Italien de Strasbourg