Concert Xenakis #1
programme (PDF)

Avec Terretektorh – qui bouleverse la relation orchestre/public – et la projection du film de Mark Kidel, Musica et Arte débutent ensemble un passionnant week-end de concerts et rencontre en hommage à Iannis Xenakis.

Après les grands chocs des années cinquante que furent Metastaseis et Pithoprakta, suivis d’une parenthèse où il investit d’autres champs musicaux (développement de modèles mathématiques, électroacoustique, musique de chambre, œuvres scéniques), Iannis Xenakis revient à l’orchestre avec l’idée de créer un « sonotron, un accélérateur de particules sonores ». Si l’évocation d’un tel outil renvoie explicitement aux aspirations scientifiques du compositeur, il indique surtout son désir d’un vertige sonore nouveau.

Le dispositif retenu fera date : placer les auditeurs au sein de l’orchestre, dans une relation de proximité proprement inédite. L’écoute de Terretektorh devient une expérience inoubliable. Sensation de vitesse, de rapprochement et d’éloignement du son et d’écoute « de l’intérieur », mise en scène des musiciens qui manipulent, en plus de leur instrument, divers accessoires sonores (sifflets, percussions, sirènes...) : la sensation participative est totale, l’écoute saisissante.

Terretektorh sera jouée deux fois par l’orchestre, de manière à permettre au public deux écoutes de l’œuvre, de deux places différentes.

I. Xenakis, Bali 1972 © H.-L. de La Grange
Brussels Philharmonic - the Orchestra of Flanders D.R.


Réseau Varèse
la Sacem
L'Université de Strasbourg
la Fondation Université de Strasbourg

Réseau Varèse
la Sacem
L'Université de Strasbourg
la Fondation Université de Strasbourg