Quatuor Danel

Avec plus de quatre-vingt concerts donnés chaque année, il est un des quatuors à cordes établis de la scène musicale internationale. Il revient à Musica avec la création française d’une des dernières partitions de Bruno Mantovani.

Le Quatuor Danel partage son répertoire entre grands classiques (Haydn, Beethoven), vingtième siècle historique (Bartók, Chostakovitch) et création. Depuis sa fondation en 1991, il accompagne avec soin les débuts de jeunes compositeurs dans l’exercice exigeant du quatuor à cordes.

On pourra, dans ce programme, guetter des correspondances plus ou moins lointaines et des bifurcations sonores, à l’aune des fameuses Métamorphoses nocturnes de György Ligeti, écrites à Budapest au début des années cinquante, sous influence bartókienne.

On y entendra en particulier deux héritages. Celui d’une culture centre-européenne que Krystof Maratka (né à Prague en 1972) expose dans ses Fables, composées alors qu’il n’a que vingt-quatre ans et inspirées par La Fontaine ; celui d’une radicalité tirant sa filiation de deux maîtres de l’acoustique intrumentale, Helmut Lachenmann et Gérard Grisey, chez Franck Bedrossian (né en 1971).

Faisant le choix étonnant d’un quintette avec harpe, Bruno Mantovani (né en 1974) empreinte un autre chemin, une autre dramaturgie sonore, dont le titre en forme de révérence à l’auteur allemand Bertold Brecht, dévoile l’intention.