Divine Féminin

Dans un programme qui mêle stars et mémoires musicales du 7e art, le Traffic Quintet associé au compositeur Alexandre Desplat et à l’artiste Ange Leccia renouvellent le couple image / musique.

Ingrid Bergman, Marylin Monroe, Isabelle Adjani, Sharon Stone ou Nicole Kidman sont, avec bien d’autres, les actrices cultes qui irradient l’écran. Recomposées par Ange Leccia dans un hommage au peintre Jacques Monory, leurs images défilent sur les musiques de Bernard Hermann, ou Jerry Goldsmith…

Alexandre Desplat, auteur notamment des B.O. des films Birth de Jonathan Glazer ou The Queen de Stephen Frears, a assuré la direction artistique des transcriptions pour ce quintette original (le quatuor à cordes augmenté d’une contrebasse) qui emprunte son nom au célèbre film de Jacques Tati. Il crée un trafic inédit entre des souvenirs vivaces où le visuel et le sonore sont intimement liés.

À la lisière des arts ici convoqués : Maria Callas. Inoubliable Médée de Pasolini, son seul rôle au cinéma, la séquence qui lui est consacrée est illustrée d’une suite instrumentale adaptée de l’opéra de Pascal Dusapin Medeamaterial.

Après avoir parcouru le cinéma de la Nouvelle Vague (Nouvelles Vagues, enregistré en 2007 pour Naïve), le Traffic Quintet rêve en musique le thème de l’éternel féminin. Ses cinq musiciens, tous issus d’orchestres prestigieux, en donnent une convaincante interprétation.


[lettrine]Fin du spectacle : 23h45[/lettrine] Production Galilea Music Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès et du Fonds d’Action SACEM


Divine Féminin (2009) / 1h15

Traffic Quintet

[lettrine]Fin du spectacle : 23h45[/lettrine] Production Galilea Music Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès et du Fonds d’Action SACEM