Orchestre Philharmonique de Strasbourg
programme (PDF)

Sous la direction de Pascal Rophé, l’OPS dessine une filiation : de Varèse à Mantovani, quatre générations de compositeurs qui, face à l’orchestre, composent aussi une histoire du festival.

Après que les deux orchestres de Baden-Baden et de Fribourg ont ouvert la voie, leur voisin de Strasbourg reprend le flambeau du riche panorama symphonique dressé par Musica en 2009. Spécialiste érudit, Pascal Rophé est à la tête d’un programme à la portée à la fois symbolique et pédagogique : les musiques d’Edgard Varèse (1883-1965), de Franco Donatoni (1927-2000), de Michael Jarrell (né en 1958) et de Bruno Mantovani (né en 1974) – qui entretiennent chacune une relation suivie avec le festival – s’inscrivent en quelque sorte dans la continuité du siècle.

Créée en 1927 à Philadelphie, Arcana est avec _Amérique_s l’une des partitions emblématiques du début du XXe siècle : la centaine de musiciens qui compose son orchestre sont tendus vers l’étoile de « l’imagination, qui donne naissance à un nouveau ciel ». Musique de la révolution artistique de l’entre-deux guerres, compacte et rude, elle rompt définitivement avec le romantisme, faisant appel à un puissant arsenal de percussions.

Les pièces récentes de Bruno Mantovani, Finale composée pour le concours international de Besançon – « un quart d’heure mouvementé, au caractère convulsif » – et de Michael Jarrell … Le ciel (…) – « qui révèle, malgré les explosions sonores et un maniement virtuose de l’orchestre, un caractère fondamental plutôt intimiste » – nous amènent, dans un étonnant mouvement à rebours, vers le chef-d’œuvre de Varèse.