Kafka-Fragmente opus 24
programme (PDF)

LE cycle de quarante fragments pour violon et voix du compositeur hongrois devient dans la mise en scène d’Antoine Gindt un spectacle captivant.

Carolin Widmann, magnifique violoniste, et Salome Kammer, généreuse soprano, sont les interprètes exceptionnelles de ce spectacle inspiré par l’opus 24 de György Kurtág, cet ambitieux et exigeant duo composé au milieu des années quatre-vingt à partir de brefs extraits du Journal et de la Correspondance de Franz Kafka.

La variété des postures vocales, la richesse de la partition instrumentale, l’âpreté des relations imaginées par le compositeur, sont scéniquement transcrites en un contrepoint sophistiqué où le texte, le jeu, les abîmes issus des aphorismes de Kafka, sont sans cesse permutés et renouvelés.

La scène, petit théâtre inversé où les deux musiciennes dévoilent une intimité secrète et troublante, offre à la partition une dimension nouvelle. Abstraite parfois, concrète à d’autres moments où la narration revient au premier plan, elle crée les conditions d’une interprétation multiple de l’œuvre : journal intime, interrogation sur le monde, mémoire déformée ou divagation de l’imagination…

La force des fragments associée à l’étrangeté des situations, du décor et des lumières, des apparitions et disparitions, contribue à accompagner sans les illustrer les méandres de cette œuvre secrète, où la clé véritable est, à n’en pas douter, la question amoureuse.


Spectacle créé le 13 décembre 2007 à Orléans [lettrine]Production T&M avec le soutien du Carré-Saint-Vincent/Scène Nationale d’Orléans[/lettrine]


György Kurtág , Antoine Gindt

Spectacle créé le 13 décembre 2007 à Orléans [lettrine]Production T&M avec le soutien du Carré-Saint-Vincent/Scène Nationale d’Orléans[/lettrine]