Carolyn Shuster Fournier
programme (PDF)

Musica consacre à l’orgue, en cette année centenaire Olivier Messiaen, une série de concerts qu’inaugure l’américaine Carolyn Shuster Fournier.

Titulaire, depuis 1989, de l’orgue de chœur Cavaillé-Coll de l’Eglise de la Trinité à Paris, celle-là même où Messiaen officiait sur le grand orgue du jubé, Carolyn Shuster Fournier est l’auteur d’une thèse de doctorat sur les orgues profanes du célèbre facteur d’orgue du XIXème siècle et poursuit par ailleurs une carrière internationale de concertiste.

Le récital qu’elle donne dans le cadre de Musica comprend le premier des grands cycles pour orgue d’Olivier Messiaen. Il occupe une place particulière dans l’œuvre du compositeur : en réalité transcription d’une version originale pour orchestre – d’où le sous-titre Quatre méditations symphoniques – à l’exception de la troisième pièce qui est totalement différente, il est à l’évidence un aboutissement de sa période de jeunesse. Il en dévoile tout à la fois l’inspiration et l’engagement.

Les Regards sur la Genèse de Jacques Castérède (né en 1926) qui résonnent en hommage au maître dont il fut l’élève à Paris à la fin des années quarante, ont été créés en juin dernier par Carolyn Shuster Fournier. C’est par contre la première fois qu’elle aborde la musique pour orgue de Jacques Lenot – auquel Musica consacre par ailleurs plusieurs programmes. Quatre des douze pièces du Troisième Livre – qui lui fut inspiré par le recueil de Rilke que lui transmit l’organiste Pierre Boumard avant de disparaître en 1994, dans sa trente et unième année – sont ainsi créées dans leur nouvelle version.