ensemble in extremis
programme (PDF)

le jeune ensemble strasbourgeois In Extremis rend hommage au compositeur français Dix ans après sa brutale disparition.

L’œuvre de Gérard Grisey (1946-98) aura marqué durablement la musique française : élève de Messiaen au tournant des années soixante-dix, il devint lui-même un pédagogue engagé, aux États-Unis d’abord puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Il fut parallèlement l’animateur convaincu du mouvement « spectral » dont l’Ensemble Itinéraire, qu’il créa notamment avec Tristan Murail, Hugues Dufourt ou Michaël Lévinas, fut l’instrument militant. Sa musique est fondée sur une approche scientifique du phénomène sonore, elle défend une relation acoustique que Stockhausen, par exemple, pressentait avec son sextuor vocal Stimmung (1968).

De son abondante production, Vortex Temporum est une des partitions majeures de sa dernière période, une tentative d’abolition du matériau au profit de la durée pure. Elle figure désormais, dans le champ de la musique de chambre, comme un modèle de composition pour les générations suivantes.

Philippe Hurel (né en 1955) fut profondément influencé par Gérard Grisey avant d’en devenir l’ami. Il se souvient de la force de sa musique, une force dramatique issue pourtant d’un inexorable processus, d’une tension « objective » inaltérable. Cette objectivité qu’il respecte lui aussi dans son travail, il l’a quittée pour la première fois en écrivant ce Tombeau à la mémoire de son aîné ; il se fia à son intuition pour mieux laisser régner l’esprit de Gérard Grisey.