ENSEMBLE RECHERCHE
programme (PDF)

Avec la création d’une de ses dernières partitions, l’Ensemble Recherche de Fribourg inaugure l’hommage que Musica rend à Stockhausen (1928-2007).

Karlheinz Stockhausen a privilégié, dans ses trente dernières années de travail, l’œuvre de très grand format. L’écriture de son opéra Licht (Lumière), qui se déroule en sept jours, exigea vingt-sept ans pour trouver son terme en 2004. Cette même année, il débuta la composition de Klang (Son, sous titré « les vingt-quatre heures de la journée ») pour des effectifs solistes – un, deux ou trois instruments avec ou sans électronique – et des durées qui varient de quatorze minutes (5e heure, Harmonie pour flûte) à cent quarante minutes (3e heure, Durées naturelles pour piano). Le cycle restera inachevé et le recueil prend fin à la 21e heure (Paradis pour flûte et électronique).

La 7e heure (Balance, un trio de bois – flûte, cor anglais, clarinette basse – très « classique » chez le compositeur) a été composée, avec treize autres pièces du cycle, en 2007. Sa création posthume aura lieu à Cologne le 23 août 2008. Elle est donnée à Musica, co-commanditaire de l’œuvre, en première française.

Enno Poppe (né en 1969), dont on avait apprécié en 2006 Knochen pour ensemble, revient à Strasbourg avec deux partitions de musique de chambre. Professeur de composition à l’École Hanns Eisler de Berlin depuis 2002, il représente une nouvelle génération talentueuse dont la musique tente une habile synthèse entre recherche sonore et classicisme de la forme.