programme (PDF)

Dans ce qu’elle considère comme la première œuvre de son répertoire, Unsuk Chin établit les prémices de son langage : un expressionnisme magique où l’imagination sonore convie librement technique spectrale et dramatisation acoustique. Inspirée d’Euripide, Die Troerinnen (Les Troyennes) n’en reprend que les rôles féminins (Hécube, Andromaque, Cassandre et les Troyennes) et dresse une fresque saisissante et tragique de la douleur. À quinze ans de distance de cette partition grave et sombre Kalá fait place à un univers plus abstrait, ludique, virtuose et brillamment maîtrisé : les voix sont traitées aux extrêmes (soprano et basse solistes) ou au sein d’un vaste chœur mixte. Suite de jeux colorés, elle puise aux assonances et à la dimension phonétique des vers allemands, français, danois, finnois et latins réunis dans sept tableaux aux caractères variés. Ces deux pièces, données en premières françaises à Strasbourg, constituent l’épicentre du portrait que Musica consacre à la compositrice coréenne qui fut, dès son arrivée en Europe en 1986, élève de György Ligeti. De Ligeti, justement, on entendra Atmosphères et Lontano, deux chefs-d’œuvre qui ont radicalement bouleversé le rapport au temps musical. Musique sidérale et vitale, figée en apparence et organiquement vivante ; elle a renouvelé l’orchestre autant qu’elle fascine encore musiciens et mélomanes. Disparu en juillet 2006, le compositeur autrichien d’origine hongroise est une des figures essentielles du XXe siècle, dont l’écoute du répertoire est perpétuellement nécessaire.


France musique

Radio-Sinfonieorchester Stuttgart des SWR

WDR Rundfunkchor Köln


György Ligeti
Atmosphères (1961) / 10’
Unsuk Chin
Die Troerinnen / 22’

Texte extrait d'Euridipe Les Troyennes

Première française
György Ligeti
Lontano (1967) / 15’
Unsuk Chin
Kalá (2000) / 32’

Textes extraits de Gerhard Rühn, Inger Christensen, Gunnar Eklöf, Unica Zürn, Arthur Rimbaud, Paavo Haavikko

Première française

France musique