programme (PDF)

À la tête de l’Ensemble Modern Orchestra, à Baden-Baden où débute sa tournée automnale, Pierre Boulez, compositeur et chef d’orchestre français le plus universellement renommé, est en son jardin. Artisan de cette prestigieuse soirée d’ouverture, il propose un programme versatile.

Edgar Varèse, en parrain de Musica (sous la baguette de Boulez, sa musique inaugura en 1983 la première édition), a marqué le territoire du festival de sa florescence urbaine magnifique : Amériques, partition en ébullition d’un siècle renaissant, est à jamais un saisissement sonore, issu de l’orchestre. À l’opposé, les Notations pour orchestre sont les virtuoses transcriptions des Notations originales, composées pour le piano en 1945, par un Boulez âgé de vingt ans à peine. Raffinement et transparence sont les mots-clés d’une renaissance toute entière consacrée à l’abstraction sonore.

Matthias Pintscher (né en 1971) et Mark Andre (né en 1964) convoquent d’autres références pour leurs très récentes confrontations à l’orchestre, qu’ils placent eux aussi sous le signe de la renaissance. towards Osiris, courte étude pour orchestre créée par Sir Simon Rattle à Berlin en 2006 en appelle au travail de Joseph Beuys, à son rapport à la mort et « à travers Osiris » au recommencement. …auf… II, dédiée à Pierre Boulez et aux solistes de l’Ensemble Modern, se veut la transcription musicale du motif de la résurrection du Christ et recherche les multiples développements des tensions entre impulsions et réponses.


Festpielhaus Baden-Baden / Musica
la Sacem
la Région Alsace