Pascal Rophé inaugure à Musica son nouveau mandat de Directeur musical de l’Orchestre philharmonique de Liège, dirigeant Karlheinz Stockhausen, Hector Parra et Johannes Schöllhorn.
Dans le dispositif qui fut révélé au compositeur une nuit de décembre 1970 – les cordes, séparées de quatre groupes d’orchestre par un rideau, tissant à l’avant-scène, d’un même coup d’archet répétitif, la trame sonore de cette expérience originale – Trans est emblématique d’une recherche où la musique est au centre d’une ambition globale, où la perception mêle l’acoustique au visuel, à la théâtralité.
Abordant différemment le phénomène perceptif, le jeune espagnol Hector Parra, auquel Musica a commandé cette brève partition pour orchestre, décrit Karst comme une exploration de couches géo-harmoniques où une matière homogène est corrodée et dissoute par des infiltrations en forme de stridences instrumentales.
Dernier volet, enfin, du portrait consacré à Johannes Schöllhorn avec la première audition française de Phosphor. Ce concerto pour percussion et quatre groupes d’orchestre, créé en avril 2006, alterne tutti et parties solistes dans un développement orchestral erratique au réel raffinement sonore.


La SACEM
Les Dernières Nouvelles d'Alsace