Auteur de quelques-uns des plus prodigieux spectacles musicaux de ces dernières années (dont le dernier, Eraritjaritjaka, fut présenté à Musica en 2005), Heiner Goebbels voue à Hanns Eisler une estime de longue date. En 1975, il lui consacre sa thèse en sociologie de l’art et un peu plus tard, avec le saxophoniste Alfred Harth comme avec sa « Fanfare soi-disant d’extrême gauche », il interprète sa musique et improvise sur ses thèmes.
En 1998, à l’occasion du centième anniversaire de la naissance d’Eisler, Heiner Goebbels est sollicité pour créer avec ses complices de l’Ensemble Modern ce spectacle-récital, portrait-hommage du compositeur. Pour rendre l’utopie de ses engagements, la mélancolie et la nostalgie de sa musique, il invite le comédien Joseph Bierbichler qui mêle sa voix à celles d’enregistrements radiophoniques de 1958 et 1962. Comme Eisler, Heiner Goebbels trouve au théâtre un terrain d’expérience fécond. Il le montre à nouveau avec ce spectacle, qui situe, avec tact et émotion, cet élève rebelle de Schoenberg. Face à l’Histoire.
Musica et Arte s’associent pour proposer, en accompagnement du spectacle Eislermaterial, deux films portraits des compositeurs Hanns Eisler et Heiner Goebbels.


TNS
Commande Musica Viva, Munich Coproduction Musica Viva / Bayerischer Rundfunk / Hebbel-Theater Berlin / Dresdner Zentrum für zeitgenössische Musik Créé en mai 1998 au Festival Musica Viva, Münich

TNS
Commande Musica Viva, Munich Coproduction Musica Viva / Bayerischer Rundfunk / Hebbel-Theater Berlin / Dresdner Zentrum für zeitgenössische Musik Créé en mai 1998 au Festival Musica Viva, Münich