programme (PDF)

Depuis de longues années, Christophe Desjardins s’emploie à défendre et à créer un nouveau répertoire pour l’alto, ce grand frère autrefois négligé du violon.
Une des exceptions du répertoire passé où l’alto devient principal est Harold en Italie, poème symphonique inspiré à Berlioz par le cycle poétique Childe Harold de Lord Byron. Gérard Pesson revisite à la demande de Christophe Desjardins cette commande de Paganini et dédouble la tessiture soliste en y adjoignant une voix d’alto. Jeu sur la structure de l’œuvre, mais aussi réminiscences de souvenirs d’Italie. Il y a dans cet exercice un transfert de commandes, d’interprètes, d’inspirations. Autre Italie, celle de Luciano Berio et de sa Naturale, où la voix (enregistrée à Palerme) se tient à distance de l’instrument qui reprend, imite et parfois détourne les mélodies siciliennes. Berio, ici encore, rompt la barrière qui sépare savant et populaire et offre à l’alto une de ses plus intrigantes partitions.


La DRAC Alsace
La SACEM

L'Instant Donné


Pedro Amaral
Luminescences (2006) / 10’
Gérard Pesson

D'après Harlold en Italie d'Hector Berlioz

Création

La DRAC Alsace
La SACEM