Les mondes de Carter et de Lachenmann, défendus avec le même éclat par les Arditti, ne se rencontreront jamais. Composer, selon Lachenmann, c’est questionner une réalité collective, renverser radicalement toutes les catégories du sonore et de la perception. Composer, selon Carter, c’est nouer une intrigue dans un langage concertant assuré. Deux jeunes compositeurs reconduisent la confrontation : Christophe Bertrand entend ici brusquer son style fluide et Alberto Posadas creuser la matière sonore avec une insistance presque « lachenmannienne ».


France 3