Pour Willi Dorner, l’« obscène » n’évoque pas seulement une sexualité rendue visible de façon impudique mais d’après l’étymologie latine (ob scena), le terme renvoie aussi à l’espace qui se situe derrière la scène, caché au spectateur. Comment confronter le visible à l’invisible, le présent à l’absent sur scène ? Tel est l’enjeu de […], spectacle où la chorégraphie de Willi Dorner, les images de Martin Arnold et parfois la musique de Georges Aperghis explorent simultanément le phénomène de la perception.


Production Wien Modern / Tanzquartier Wien / Compagnie Willi Dorner Coproduction La Muse en circuit / Musica Co-réalisation à Strasbourg Musica / Pôle Sud Créé le 8 novembre 2003 au Festival Wien Modern Avec le soutien du Réseau Varèse, réseau européen pour la création et la diffusion musicales subventionné par le Programme Culture 2000 de l’Union Européenne, la Ville de Vienne, la Chancellerie fédérale de Vienne, du groupe Erste Bank et de l’AFAA.


Georges Aperghis , Willy Dorner
Compagnie Willi Dorner

Production Wien Modern / Tanzquartier Wien / Compagnie Willi Dorner Coproduction La Muse en circuit / Musica Co-réalisation à Strasbourg Musica / Pôle Sud Créé le 8 novembre 2003 au Festival Wien Modern Avec le soutien du Réseau Varèse, réseau européen pour la création et la diffusion musicales subventionné par le Programme Culture 2000 de l’Union Européenne, la Ville de Vienne, la Chancellerie fédérale de Vienne, du groupe Erste Bank et de l’AFAA.