Vincent-Raphaël Carinola
Espagne (1965)


Vincent-Raphaël Carinola explore à travers ses œuvres les possibilités de « torsion » harmonique offertes par les micro-intervalles (Tourmaline, Ohr(fee), Sens Interdit), de la spatialisation du son (Cielo Vivo, Historia), de la position de l’instrumentiste confronté aux dispositifs de diffusion (Devant la loi, Constructio ad sensum) ou encore de l’intégration de l’image et de la scénographie dans le processus d’écriture (Neige, Typhon).

Il reçoit l’essentiel de sa formation musicale auprès de Bertrand Dubedout au Conservatoire de Toulouse (1990-93) puis au CNSM de Lyon, dans la classe de composition électroacoustique et d’informatique musicale de Denis Lorrain et de Philippe Manoury (1993-96).

Il est actuellement professeur au Pôle d’Enseignement Supérieur de la Musique en Bourgogne, organisme au sein duquel il a créé un studio de musiques mixtes et électroacoustiques destiné à la rencontre entre compositeurs et interprètes à travers des commandes spécifiques. Il compose des œuvres pour des formations instrumentales très diverses avec ou sans dispositif électroacoustique, des œuvres acousmatiques, pour la scène ou encore des installations. Une partie très importante de ses œuvres instrumentales s’est élaborée en étroite complicité avec des musiciens très engagés comme Jérémie Siot, Éric Porche, Trio de Bubar, Sylvain Blassel, Fabrice Jünger ou Frédérique Cambreling.