Neue Vocalsolisten
Allemagne


Chercheurs, inventeurs, aventuriers, idéalistes : la création et la recherche – de nouvelles sonorités, de techniques vocales – sont au cœur du projet artistique des Neue Vocalsolisten. Fondé en 1984 dans le cadre du festival Musik der Jahrhunderte de Stuttgart, les Neue Vocalsolisten forment depuis 2000 un ensemble de musique vocale contemporaine artistiquement indépendant. Il est composé de sept solistes, de la soprano colorature à la basse profonde en passant par le contre-ténor, et peut s’étoffer selon les projets.

Les solistes mettent toute leur force créatrice et leurs personnalités au service d’une collégialité féconde et d’une collaboration fructueuse avec les compositeurs et les autres interprètes. Le théâtre musical, le travail interdisciplinaire avec l'électronique, la vidéo, les arts plastiques et la littérature, tout comme la mise en regard de la musique ancienne et de la musique contemporaine, font partie intégrante des projets de la formation. Ils collaborent fréquemment avec des ensembles spécialisés, des orchestres radiophoniques, des opéras ou théâtres indépendants, des studios électroniques, des organisateurs de festivals et de concerts.
Chaque année, les Neue Vocalsolisten créent une vingtaine d’œuvres. On leur doit déjà notamment la création des 3 Liebesgedichte (2005) de Georg Friedrich Haas, de la Wölfli-Kantata (2005) de Georges Aperghis avec le SWR Vokalensemble, de nombreuses œuvres de Lucia Ronchetti telles que Hombre de mucha gravedad (2002) avec le Quatuor Arditti, Le Voyage d’Urien (2008) avec 2e2m et Sei personaggi in cerca d’autore (2011) avec l'Orchestra Nazionale della Rai. En 2016, ils créent La philosophie dans le boudoir de François Sarhan.

En 2017, les Neue Vocalsolisten se produisent notamment au festival ECLAT, en Norvège à l’occasion de la reprise de Private View d’Annelies Van Parys (mise en scène Tom Creed) ou encore à l’Arsenal de Metz avec l’ensemble Ars Nova et Philipe Nahon (UM de Zad Moultaka).