Quatuor Diotima
France


Violon, Yun-Peng Zhao, Constance Ronzatti
Alto, Franck Chevalier
Violoncelle, Pierre Morlet

Fondé en 1996 par des lauréats du CNSMD de Paris, le Quatuor Diotima est aujourd’hui l’une des formations les plus demandées au monde.
Son nom illustre la double identité musicale du Quatuor : Diotima est à la fois une référence au romantisme allemand (le roman Hyperion de Friederich Hölderlin) et un engagement en faveur de la musique de notre temps, en évoquant la pièce de Luigi Nono, Fragmente-Stille, an Diotima.
Le Quatuor Diotima est le partenaire privilégié de nombreux compositeurs majeurs tels que Helmut Lachenmann, Brian Ferneyhough, Toshio Hosokawa et il commande régulièrement de nouvelles pièces à des compositeurs de tous les horizons parmi lesquels Tristan Murail, Alberto Posadas, Gérard Pesson, Rebecca Sanders ou encore Pascal Dusapin.
S’il est résolument tourné vers la création contemporaine, le répertoire du quatuor n’y est pas exclusivement consacré. Ses programmes offrent toujours, à la lumière des pièces d’aujourd’hui, une « mise en oreilles » nouvelle pour réentendre les grands compositeurs classiques qui l’inspirent, particulièrement Bartók, Debussy et Ravel, les derniers quatuors de Schubert et Beethoven, les compositeurs de l’École de Vienne ou encore Janacek.
Depuis sa création, le Quatuor Diotima s’est produit sur la scène internationale et a joué dans la plupart des festivals et séries de concerts européens (Philharmonie et Konzerthaus de Berlin, Reina Sofia Madrid, Cité de la musique Paris, Wigmore Hall Londres, South Bank Center Londres, Konzerhaus de Vienne, etc.). Il réalise régulièrement des tournées aux États-Unis, en Asie et en Amérique du Sud. Il est par ailleurs en résidence au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris de 2012 à 2016 et actuellement à la Scène nationale d'Orléans.
Leurs interprétations sont régulièrement saluées par la presse internationale et leur discographie récompensée en France. Deux événements discographiques viennent marquer les vingt ans du quatuor en 2016 : la parution d’un coffret dédié à l’École de Vienne et le lancement d’une nouvelle collection de monographies de compositeurs, dont le premier opus est consacré à Miroslav Srnka et le suivant à Gérard Pesson.
La saison 2017-2018 du quatuor est marquée notamment par l’enregistrement de l’intégrale des Quatuors de Bartók à paraître chez Naïve au premier semestre 2019.