Philippe Hurel
France (1955)


Compositeur riche en contradictions, Philippe Hurel marie des éléments spectraux à une polyphonie générée par ordinateur et une forme de « groove » très personnelle. Ayant recours à la micro-intervallité, il élabore des structures harmoniques et rythmiques complexes, notamment grâce à ses recherches menées à l'Ircam sur l'informatique musicale et la synthèse sonore (Leçon de choses, 1993 ; Hors-Jeu, 2006 ; Tour à tour II, 2015).
Le cycle pour orchestre Tour à tour, débuté en 2008 et créé en 2015 par l'Orchestre Philharmonique de Radio France, se caractérise par un retour à ses préoccupations sur le timbre et la fusion spectrale, et par la recherche d'une ambiguïté entre la perception du timbre et celle des lignes.
Philippe Hurel se forme au CNSMD de Paris puis devient pensionnaire de la Villa Médicis à Rome (1986-88). En 1991, il crée avec Pierre-André Valade l'ensemble Court-circuit dont il est toujours directeur artistique. Il enseigne à l’Ircam dans le cadre du Cursus d’informatique musicale de 1997 à 2001 et est depuis 2013 professeur de composition au CNSMD de Lyon.

Sorti au printemps 2015, le DVD de son opéra Les Pigeons d'argile (éOle Records) a reçu le prix SACEM de l'Académie du Disque Lyrique 2015. L’enregistrement monographique « Traits », qui présente notamment le cycle éponyme, est sorti en 2016 chez Motus. Ses prochaines créations lui ont été commandées par le Quatuor Diotima, le Philharmonisches Orchester des Staatstheaters Cottbus et Les Eléments/chœur Britten/Musicatreize. Entre les lignes, son premier quatuor à cordes, a été créé cette année par le quatuor Arditti aux Wittener Tage für Neue Kammermusik.