Thomas Goepfer
France


De 2000 à 2004, Thomas Goepfer étudie la flûte ainsi que la recherche appliquée à l'électroacoustique et à l'informatique musicale au CNSMD de Lyon. Il obtient son prix et se consacre alors à la recherche et à la création musicale en intégrant l'Ircam comme réalisateur en informatique musicale. Depuis, il a collaboré avec de nombreux compositeurs, artistes et plasticiens tels Stefano Gervasoni et Cristina Branco pour Com que voz (présenté à Musica 2008), l'Ensemble intercontemporain, Hèctor Parra pour son opéra Hypermusic Prologue, Georgia Spiropoulos et Médéric Collignon pour Les Bacchantes, Sarkis et sa relecture de Roaratorio de John Cage, Ivan Fedele pour La pierre et l'étang (…les temps…) ou encore Philippe Manoury pour son concerto pour piano.