Pierre Schaeffer
France (1910 - 1995)


Pierre Schaeffer est reconnu comme inventeur de la musique concrète, chercheur, compositeur, spécialiste des communications de masse, créateur d’institutions et écrivain. Musicien par tradition familiale, ingénieur des PTT après Polytechnique, il a été le fondateur et l’animateur d’institutions comme le Studio d’Essai en 1943, le Service de la Radiodiffusion de la France d’Outremer en 1953, le Service de la Recherche en 1960, et, issu des recherches expérimentales et du Groupe de recherche de musique concrète, le Groupe de Recherches Musicales (GRM), qu’il dirige jusqu’en 1966.

Pierre Schaeffer a mené une réflexion non seulement sur la communication audiovisuelle, mais aussi, et surtout, sur la musique ; à ce titre, son œuvre théorique est aussi importante que sa production musicale proprement dite, relativement réduite. Sa première œuvre Études de bruits (1948) marque le début de la musique concrète. Rejoint par Pierre Henry, qui va devenir son plus proche collaborateur, il écrit plusieurs œuvres en commun avec celui-ci dont la Symphonie pour un homme seul (1949-50) et Orphée 51 ou Toute la lyre (1951).

En 1958, année de composition de l'Étude aux allures, de l'Étude aux sons animés puis de l'Étude aux objets, le GRM servira de laboratoire à toutes les expérimentations, pour aboutir finalement à la remise en question de notions a priori évidentes comme la musique, l'écoute, le timbre ou le son et sera plus tard codifiée dans le monumental Traité des objets musicaux (1966).

Il revient brièvement à la composition avec Le trièdre fertile (1975) et Bilude (1979)mais consacre l'essentiel de son temps aux recherches de réseaux spécifiques de communication et à son activité littéraire.