Louis Andriessen
Pays-Bas (1939)


Pays-Bas (1939)

Compositeur hollandais né en 1939, Louis Andriessen étudie d'abord avec son père, le compositeur Hendrick Andriessen, puis au Conservatoire Royal de La Haye et enfin avec Luciano Berio à Milan et Berlin. Si Stravinsky demeure le modèle de Louis Andriessen, ce dernier a exposé ses propres convictions dans une série de pièces de grande envergure, où il traite des problèmes suivants : les relations entre musique et politique dans De Staat (1972-1976), musique et temps dans De Tijd (1980-1981), musique et vélocité dans Snelheid (1982-1984), musique et substance dans De Materie (1985-1988), musique et mort dans Trilogie van de Laatste Dag (1997). Ces "œuvres-concepts", comme il les appelle, marquent un tournant dans l'attitude de Louis Andriessen quant à sa conception du rôle du compositeur dans la société. Durant les années soixante et soixante dix, il se mettait au service d'idées militantes, composait des œuvres "politiques" et descendait dans la rue avec un ensemble à vent par lui-même fondé : De Volharding (La Persévérance). Aujourd’hui, le compositeur se considère davantage comme une personnalité communicante que chargée d'un rôle social. Co-auteur d’un livre sur Stravinsky (L’Horloge apollinienne), Louis Andriessen collabore volontiers avec d’autres artistes, comme le cinéaste Peter Greenaway (M is for Man, Music and Mozart, Rosa, Writing to Vermeer) ou le chorégraphe Robert Wilson (De Materie). Son œuvre couvre un large spectre de genres et de problématiques : de la musique de chambre et concertante à la musique de film et pour le théâtre, en passant par la musique électronique.

mise à jour: septembre 2002