Mark Andre
France (1964)


France (1964)

Après des études au CNSMD de Paris, où il obtient les premiers prix de composition, contrepoint, harmonie, analyse et recherche musicale, Mark Andre s’interroge sur une nouvelle mécanique du temps musical, notamment à travers sa thèse Le compossible de l’Ars subtilior. Il se perfectionne ensuite à Stuttgart auprès de Helmut Lachenmann. Ces deux éléments sont décisifs dans la construction de sa pensée musicale : Andre y puise l’idée d’une crise de l’« architecture compositionnelle », située à la croisée de l’affect et du concept, fluctuant entre concordance et discordance.

Cette conception sous-tend ses pièces, au discours ample, sombre et profond, à la fois construit et suggestif, que Jean-Noël von der Weid qualifie dans son livre La musique du XXe siècle de « musique de l’extrême, du hors-signifié ».

Résident de la Villa Médicis de 1998 à 2000, titulaire de nombreux prix de composition internationaux, Mark Andre reçoit des commandes des grands festivals européens (Donaueschingen, Présences, Musica Viva, Salzburg, …) pour des ensembles comme les ensembles Recherche, musikFabrik, Modern ou Les Percussions de Strasbourg. Il enseigne aux Conservatoires de Strasbourg et de Francfort.

mise à jour: septembre 2007