Pascal Dusapin
France (1955)


Quand Pascal Dusapin découvre Arcana d’Edgar Varèse à l’âge de dix-huit ans, il sait désormais que sa vie se confondra avec la composition musicale. Il suit les cours de Iannis Xenakis de 1974 à 1978, qu’il perçoit comme le dépositaire contemporain de Varèse. Ses premières pièces, Souvenir du silence (1975) et Timée (1978) trouvent l’écoute et le soutien des compositeurs Franco Donatoni et Hugues Dufourt.

Son style souvent sensuel et lyrique est caractérisé par une polyphonie intense et l'emploi de la microtonalité. Son sens de la mélodie l'amène à calquer l'écriture instrumentale sur l'intonation de la voix, prépondérante dans son œuvre. Auteur de sept opéras et d’un « opératorio » (Medeamaterial, 1990-91 ; Faustus, The Last Night, 2003-04 ; Passion, 2008...), Pascal Dusapin compose également de nombreuses pièces solistes et d'ensemble ainsi que de grandes œuvres orchestrales aux masses sonores complexes (ses sept solos pour orchestre, dont l'intégrale est sortie en 2009 chez Naïve).
Pétri de littérature, de philosophie et de poésie, Pascal Dusapin nourrit sa création de l'observation des autres arts (notamment la photographie et l'architecture) ou de théories mathématiques et du dessin industriel.

Sa carrière est couronnée de nombreux prix et récompenses : compositeur de l'année aux Victoires de la Musique en 2002, Prix International Dan David en 2007… Il est nommé professeur au Collège de France en 2006 à la chaire de création artistique. Son dernier opéra Penthesilea a été créé à La Monnaie (Bruxelles) en 2015, et repris la même année à l'Opéra national du Rhin. En mai 2016, Alisa Weilerstein et le Chicago Symphony Orchestra créent son concerto pour violoncelle Outscape.

Participations comme auteur


Participations comme interprète