Henri Demarquette
France


« Musicien passionné et personnalité aux facettes multiples, Henri Demarquette joue du violoncelle comme on embrase une forêt profonde ; pas un de ses coups d'archet ne laisse indifférent car il réveille l'inconscient de la musique » (Olivier Bellamy, Le Monde de la Musique).

Henri Demarquette étudie au CNSMD de Paris avec Philippe Muller et Maurice Gendron. Il se forme également auprès de Pierre Fournier et de Paul Tortelier, puis avec Janos Starker à Bloomington aux États-Unis. Il débute sa carrière à 17 ans par un récital au Théâtre du Châtelet et une émission télévisée enregistrée par France 3 avec la pianiste Hélène Grimaud. Il est aussitôt remarqué par Yehudi Menuhin, qui l’invite à jouer sous sa direction le Concerto de Dvořák à Prague et à Paris. Depuis, sa carrière prend un essor international qui le conduit dans de nombreuses capitales accompagné des plus grands orchestres français ou étrangers – comme récemment le Royal Philharmonic Orchestra, l'Orchestre National de France, le London Philharmonic, le Tokyo Symphony, la NDR de Hanovre – ou en compagnie de ses partenaires pianistes privilégiés : Boris Berezovsky, Michel Dalberto, Jean-Bernard Pommier ou Frank Braley. Henri Demarquette joue également en duo avec l’accordéoniste Richard Galliano un programme éclectique s’étendant de Bach à Galliano.

Il poursuit par ailleurs plusieurs projets originaux, « Vocello » avec chœur a capella réunissant des œuvres de la Renaissance et contemporaines, « Arborescence » ou mille ans de musique du chant grégorien à aujourd’hui présentés au violon, violoncelle, piano et bandonéon… Esprit curieux, Henri Demarquette aborde régulièrement la musique contemporaine, et se plaît à défendre des œuvres rares. Il travaille en étroite collaboration avec les grands compositeurs actuels. Cette ouverture d’esprit se reflète dans une discographie éclectique, couronnée de nombreuses distinctions.
Henri Demarquette joue le « Vaslin », violoncelle conçu par Stradivarius en 1725, confié par LVMH.