Sarah Koné
France


Sarah Koné commence sa formation musicale à Annecy. Lorsqu’elle est enfant, Rainer Boesch fait de l’un de ses poèmes, Pour l’Enfant de la Guerre, le livret d’une pièce jouée par l’Orchestre de Savoie. C’est, pour la petite fille qu’elle est alors, une rencontre majeure et le début d’une longue amitié qui donnera lieu à plusieurs collaborations. En 1994, elle commence le chant et deux années après, elle intègre sur concours la Maîtrise de l’Opéra de Lyon sous la direction de Claire Gibault. Cet établissement exigeant la forme à la pratique du chœur, à la technique vocale, à la formation musicale, à la danse, au théâtre, aux claquettes et au piano. Elle partage durant dix étés l’aventure théâtrale des Allumeurs de lune, compagnie singulière créée par Raymond Dupuis. Dans cette troupe, professionnels et enfants mêlent leurs efforts pour créer des spectacles complets. Elle s’y initie progressivement à la préparation des voix, à la direction de chœurs d’enfants et à la mise en scène.

De 2000 à 2003, elle est l’élève de Frédéric Meyer de Stadelhofen au Conservatoire de Lausanne. De 2003 à 2012, elle étudie au CNSMD de Paris, où elle intègre notamment la classe de chant de Fusako Kondo et étudie la direction d’orchestre. Avec l’Orchestre de Paris, elle chante sous la direction de grands chefs comme Christoph Eschenbach et Jean-Claude Casadesus et bénéficie des conseils de Geoffroy Jourdain. Elle écrit aussi du théâtre et de la poésie. C’est dans l’optique de réunir les disciplines artistiques du chant, de la danse et du théâtre au sein du système public et auprès d’enfants non spécialistes qu’elle monte en 2008 une troupe de jeunes, la Compagnie Sans Père.

Participations comme auteur