Helga Davis
États-Unis


« Helga Davis est une interprète magnifique et naturelle, dotée d’un pouvoir et d’une force intérieure véritablement uniques. Elle combine voix et mouvement en une unité fascinante. Le génie qu’elle dégage par son calme et sa tranquillité provoque une émotion très profonde. Tout en elle irradie. » (Robert Wilson)

Helga Davis est une artiste pluridisciplinaire basée à New York, qui collabore avec de nombreux compositeurs et chorégraphes. Parmi les très nombreuses œuvres écrites à son intention figurent l’opéra Oceanic Verses de Paola Prestini (livret de Donna DiNovelli et vidéo d’Ali Houssani), le spectacle multimédia Elsewhere de Missy Mazzoli et Maya Beiser ou encore The Blue Planet, pièce de théâtre multimédia écrite par Peter Greenaway et mise en scène par Saskia Boddeke.
En 2014, elle retrouve Robert Wilson à l’occasion de la nouvelle production de Einstein on the Beach (musique de Philip Glass), après avoir créé avec lui en 2003 l’opéra The Temptation of St. Anthony dont le livret et la musique sont signés Bernice Johnson Reagon. Cette dernière dira d’ailleurs à propos de Helga Davis : elle « possède une présence stupéfiante qu’elle dégage sur n’importe quel plateau avec force et grâce. Pour moi, le plus magique est la couleur et le spectre de sa voix. Une musicienne consommée, disciplinée avec une profonde compréhension de la manière de porter brillamment un air.» Elle remporte en 2008 un ASCAP Multimedia Award pour l’émission 24:33, qu’elle a animée sur la radio new yorkaise WNYC : 24 heures et 33 minutes dédiées à John Cage et sa musique.

En 2017, elle se produit en concert au Public Theater de New York dans Black Light aux côtés de Daniel Alexander Jones et Jomama Jones. Elle crée également Texts and Beheadings avec Karin Coonrod, professeur à la Yale School of Drama. Elle travaille par ailleurs sur une deuxième production avec Bernice Johnson Reagon et Toshi Reagon, The Parable of the Sower, d’après le livre d’Octavia E. Butler.

Participations comme interprète