Luc Bondy
Suisse (1948 - 2015)


Figurant parmi les plus grands metteurs en scène européens, Luc Bondy a étudié à l’école de pantomime de Jacques Lecoq et fait ses débuts au Théâtre Universitaire International de Paris. Il entame dès la fin des années 1960 une carrière de metteur en scène qui l’amène à signer plus de soixante-dix spectacles, d’abord à travers toute l’Allemagne puis dans le monde entier. « Son théâtre lui ressemblait : virevoltant de vie, pressé de désirs, teinté d’ombres fugitives, dont l’une était celle de l’Histoire. » (Le Monde)

Luc Bondy, qui a entre autres succédé à Peter Stein à la Schaubühne de Berlin et dirigé les Wiener Festwochen de 2001 à 2013, a abordé les auteurs les plus variés : Beckett, Büchner, Euripide, Fassbinder, Genet, Goethe, Gombrowicz, Ibsen, Ionesco, Marivaux, Molière, Pinter, Racine, Schnitzler, Shakespeare, Botho Strauss, Tchekhov...

Outre le théâtre, Luc Bondy est très actif dans l’opéra : du Wozzeck de Berg (Hambourg 1976) à Charlotte Salomon de Marc-André Dalbavie (création au Festival de Salzbourg 2014), il a mis en scène Britten, Haendel, Mozart, Puccini, Strauss ou Verdi à Paris, Salzbourg, Florence, Milan, Londres, Vienne, Bruxelles... Il met en scène et signe le livret de quatre opéras du compositeur Philippe Boesmans : Reigen (1993), Wintermärchen (1999), Julie (2005) et Yvonne princesse de Bourgogne (2009), qui comptent parmi les plus grandes réussites de l’opéra moderne et ont marqué par l’excellence de leur mise en scène. Il a également réalisé trois films pour le cinéma et écrit plusieurs livres. Décédé fin novembre 2015, il dirigeait l'Odéon depuis 2012.

Participations comme auteur