Daniel D'Adamo
Argentine (1966)


Daniel D'Adamo commence sa formation de musicien à Buenos Aires. En 1992, il intègre la classe de composition de Philippe Manoury au CNSMD de Lyon et s'installe définitivement en France. Il suit le cursus de composition et d'informatique musicale de l'Ircam en 1996-97 et l'année suivante, il est nommé pensionnaire à la Villa Médicis. Il est compositeur en résidence à Royaumont en 2007 et 2010. Il a été professeur d'analyse musicale au CNSMD de Paris et au Conservatoire de Tours. Il enseigne actuellement la composition au Conservatoire et à l’Académie supérieure de musique de Strasbourg / HEAR.

Daniel D’Adamo est lauréat de plusieurs prix, dont en 2006 du prix Boucourechliev et en 2009, du Prix de Printemps de la Sacem pour sa pièce Dream of Bells composée pour la Maîtrise de Radio France. Il a aussi reçu le Prix de l’Académie Charles Cros pour l’enregistrement discographique de Plier / Déplier, quatuor à cordes avec électronique.
La musique de Daniel D’Adamo explore la relation particulière entre figures et formes ; des œuvres telles que son Quatuor à cordes n°2 (2112), Frontières-Alliages (2007) et Tout lieu habité (2012) pour grand ensemble, Lames (2002) ou Nuits-Cassation (2009) pour ensemble, en sont des exemples. Il utilise par ailleurs fréquemment la spatialisation du son comme paramètre pour la composition musicale – Keep your Furies (2011), Air lié (2013), Fall, love letters fragments (2017)… et compose également des œuvres pour instruments et électronique (The Lips Cycle, 2011-13, A Faraday Cage, 2016).

Son monodrame La haine de la musique, sur un texte de Pascal Quignard, a été créé en 2014 à Musica. Kamchatka, son premier opéra de chambre sur un livret original de Marcelo Figueras est créé en novembre 2016 au Théâtre Colón de Buenos Aires et repris par la suite au Théâtre Dunois de Paris.
Ses projets actuels incluent un quintette à cordes pour Noémie Boutin et le Quatuor Béla, ainsi qu’un troisième quatuor à cordes pour le Quatuor Tana.