Gabriel Erkoreka
Espagne (1969)


Après s’être formé avec Carmelo Bernaola en Espagne, Gabriel Erkoreka intègre la Royal Academy of Music de Londres où il étudie la composition avec Michael Finnissy et obtient en parallèle un master au King’s College. Ses œuvres, régulièrement récompensées, ont été interprétées notamment à la Biennale de Venise, au Musikverein de Vienne, Wigmore Hall de Londres, Muziekgebouw d’Amsterdam ou encore au Festival Toru Takemitsu de Tokyo.

Les œuvres de Gabriel Erkoreka laissent transparaître différentes sources d’inspiration. La musique traditionnelle en premier lieu, qui nourrit continuellement son univers sonore. Son intérêt pour les phénomènes naturels se reflète par ailleurs dans des œuvres – aux titres évocateurs – comme Nubes [nuages] pour piano solo (1994-95), Krater (1994) pour musique de chambre, Océano (2004) pour orchestre ou le concerto pour violoncelle Ekaitza [tempête] (2012). Des œuvres comme Trance (2008) et Dardarak [tremblement] (2012) font référence à différents états physiques ou psychologiques, qui fascinent le compositeur.

Gabriel Erkoreka est également pianiste et se produit régulièrement en récital, membre fondateur du Trio Bernaola et compositeur associé de l’ensemble Kantak. Il vit à Londres et enseigne la composition au conservatoire supérieur de musique du Pays basque « Musikene ». Sa dernière œuvre Zuhaitz, concerto pour percussion et orchestre, a été créée en mars 2016.

Participations comme auteur