Jesper Nordin
Suède (1971)


Le monde sonore particulier et émotionnellement puissant de Jesper Nordin a contribué à sa reconnaissance sur la scène musicale internationale. Quand il reçoit le prix suédois Christ Johnson en 2010, la Royal Swedish Academy of Music salue ce « magicien du son, qui explore et développe l’espace acoustique avec une originalité et une curiosité sans failles ».

Son style inclut des références à la musique suédoise traditionnelle, au rock et à la musique improvisée. Son travail dans des centres musicaux tels que l'Ircam, le Grame et le Center for Computer Research in Music and Acoustics - Université de Stanford (CCRMA) a apporté une large part de musique électronique dans son langage, aussi bien en tant qu’interprète que compositeur. Jesper Nordin a développé une application iOS « Gestrument », basée sur sa technique de composition.

Son catalogue déploie un large spectre allant de la musique électronique improvisée à des œuvres écrites pour orchestre (Ärr, 2014), ensemble (Diffusing Grains, 2012) ou pour chœur (Lamento d’Arianna, 2009). Ses œuvres sont interprétées dans le monde entier par des orchestres tels que le BBC Scottish Symphony Orchestra, le Sinfonieorchester Basel, les orchestres des radios suédoise et finlandaise et des ensembles de premier plan comme l'Ensemble Orchestral Contemporain, Asko|Schönberg ou le San Francisco Contemporary Music Players. Après des études au Royal College of Music de Stockholm avec Pär Lindgren et Bent Sørensen ainsi qu’à l'Ircam à Paris avec Philippe Leroux, il poursuit sa formation avec Brian Ferneyhough à l'Université de Standford et au studio CCRMA en 2004. De 2004 à 2006, il est en résidence auprès de la chaîne musicale de radio suédoise, qui publie l’album monographique Residues.

Ses projets pour 2017 incluent une œuvre pour l’inauguration de la nouvelle salle de concert du Royal College of Music de Stockholm, une œuvre pour le Brandenburg Symfoniker ainsi que Interactive Exformation pour l’ensemble recherche.