Tabea Zimmermann
Allemagne


La personnalité charismatique de Tabea Zimmermann et ses indéniables qualités d’interprète, appréciées tant par le public que par les artistes avec qui elle partage la scène, font d’elle l’une des plus grandes altistes actuelles. Elle doit son succès non seulement à son talent exceptionnel mais également au travail minutieux accompli auprès de ses excellents professeurs ainsi qu’à son enthousiasme indéfectible à partager avec le public sa compréhension et son amour de la musique.

En tant que soliste, elle se produit régulièrement avec de prestigieuses formations telles que le Berliner Philharmoniker, l’Orchestre de Paris ou le London Symphony Orchestra. Les concerts qu’elle donne avec le quatuor Arcanto, dont elle est membre avec les violonistes Antje Weithaas et Daniel Sepec et le violoncelliste Jean-Guihen Queyras, sont au cœur de son activité de chambriste. Le quatuor s’est produit ces dernières années au Carnegie Hall de New York, à la Fondation Gulbenkian de Lisbonne, au Théâtre du Châtelet, à la Philharmonie de Berlin et au Konzerthaus de Vienne.

Tabea Zimmermann est à l’origine de nombreuses œuvres composées à son intention, comme la Sonate pour alto de György Ligeti créée en 1994 et, plus récemment, Recicanto pour alto et orchestre de Heinz Holliger, le concerto Über die Linie IV de Wolfgang Rihm et un double concerto de Bruno Mantovani avec Antoine Tamestit.

Elle s’est formée avec Ulrich Koch à la Musikhochschule de Freiburg puis avec Sandor Vegh au Mozarteum de Salzburg. Après ses études, elle remporte plusieurs prix lors de concours internationaux. Elle a enseigné aux Musikhochschulen de Saarbrücken et Frankfurt et depuis octobre 2002, elle est professeur à la Hochschule für Musik de Berlin.

La saison 2017-18 mène Tabea Zimmermann en concert à l’Elbphilharmonie avec l’Ensemble Resonanz, avec le Berlin Radio Symphony Orchestra et Lahav Shani, à musica viva avec le Chamber Orchestra of Europe et David Robertson, en tournée avec Les Siècles et François-Xavier Roth…
Elle crée par ailleurs deux nouvelles œuvres, de Brett Dean avec le Swedish Chamber Orchestra et un concerto pour alto de York Höller avec le Gürzenich-Orchester de Cologne.