Quatuor Tana
France


Violon, Antoine Maisonhaute, Pieter Jansen
Alto, Maxime Desert
Violoncelle, Jeanne Maisonhaute

« La performance des quatre interprètes associant technicité vertigineuse, précision de l’articulation et engagement hors norme du geste, confine à l’exaltation. » (ResMusica)
D'une seule voix, les musiciens de Tana imposent quatre volontés et quatre énergies attachées aux traditions du quatuor mais également fermement décidés à en élargir le cadre pour aller chercher dans la création contemporaine une expression personnelle. Leur insatiable curiosité musicale leur fait explorer les multiples styles et richesses des partitions d'aujourd'hui, qui côtoient le grand répertoire lors de leurs concerts.

Le quatuor, fondé en 2010 par Antoine Maisonhaute, a bénéficié de l'enseignement de maîtres reconnus tels qu’Alfred Brendel, Gabor Takacs, David Alberman et Andrés Keller au sein des Académies d’Aix-en-Provence et de Verbier. Dans le cadre des formations ProQuartet, il a eu la chance de travailler avec Paul Katz, Walter Levin, Eberhard Feltz, Alasdair Tait, Nicholas Kirchen, Louis Fima et Natalia Prishepenko.
Le Quatuor Tana est un pionnier en nouvelles technologies, ce qui en fait un partenaire privilégié des centres de recherches comme l'Ircam (Paris), le Centre Henri Pousseur (Liège), le GMEM (Marseille) et ArtZoyd (Valenciennes). Il est le créateur de la première œuvre écrite pour instruments hybrides, les Tanainstruments, du compositeur péruvien Juan Gonzalo Arroyo.

Après le succès de l’intégrale des sept quatuors à cordes de Jacques Lenot (label Paraty, Coup de cœur de l'Académie Charles Cros 2016), leur deuxième disque « Shadows » (Bedrossian, Cendo et Robin) est sorti en janvier 2016. Un troisième enregistrement pour le même label voit le jour en 2017. Le quatuor a sorti en 2016 une autre intégrale : celle de Steve Reich pour MegaDisc Classic, saluée du CHOC classica du mois de septembre 2016. L’activité en 2017 des Tana est marquée notamment par des concerts en Estonie, en Asie et en Colombie.