Charles Berling
France (1958)


Formé à l'Institut national supérieur des arts du spectacle de Bruxelles, Charles Berling débute sa carrière principalement au théâtre. Il collabore régulièrement avec le Théâtre National de Strasbourg dirigé alors par Jean-Louis Martinelli qu'il retrouvera fréquemment au cours de son parcours. Au théâtre, il s'est produit notamment dans Le Retour de Harold Pinter (1984), Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès (1995), Hamlet de Shakespeare (2003), Fin de partie de Samuel Beckett (2009) ou encore dans Inconnu à cette adresse d'après le livre de Kressmann Taylor en 2013.

S'il fait sa première apparition à l'écran en 1982 dans Meurtres à domicile, c'est en 1996 qu'il se fait connaître du grand public grâce au film Ridicule de Patrice Leconte, pour lequel il est nommé pour le César du meilleur acteur. De plus en plus sollicité, il enchaîne les rôles au cinéma, notamment dans Nettoyage à Sec (1997) avec Miou-Miou, Un Pont Entre Deux Rives (1999) avec Gérard Depardieu, ou encore aux côtés d'Isabelle Huppert et d'Emmanuelle Béart dans Les Destinées sentimentales (2000) d'Olivier Assayas, réalisateur qu'il retrouvera sur Demonlover (2002) puis L'Heure d'été (2008).

Comédien, réalisateur, metteur en scène, scénariste, il est nommé en 2010 directeur du Théâtre Liberté de Toulon avec son frère Philippe, metteur en scène. En 2012, il sort son premier album, Jeune Chanteur, dont il a écrit tous les textes. Il sera prochainement à l'affiche de La Justice ou le Chaos de Vincent Garenq, aux côtés de Gilles Lellouche.

Participations comme interprète