Natacha Atlas
Belgique (1964)


Natacha Atlas est née à Bruxelles de parents anglo-égyptien. Ses nombreuses expériences et son héritage multi-culturel ont contribué à façonner sa marque de fabrique : un harmonieux mélange de musique et tradition. Révélée dans les années 1990, elle a rapidement obtenu une large reconnaissance pour le métissage savant et pionnier qu’elle a su faire des musiques orientales et occidentales, et en particulier, l’utilisation de beats électroniques avec des mélodies arabes et des arrangements.

Après plusieurs albums chez Nation Records et au sein de l’original Transglobal Underground, elle fait ses débuts avec Diaspora (1994). L’album Gedida (label Beggar’s Banquet) remporte une Victoire de la Musique. Ses deux derniers albums, Ana Hina (2007) et Mounqaliba (2010), acclamés par la critique, ont représenté une évolution radicale dans son parcours artistique : un mélange de musique traditionnelle orientale et occidentale avec des sonorités classiques et jazz. Avec Mounqaliba, elle repousse encore les limites en produisant un album richement orchestré par son collaborateur de longue date, Samy Bishai.

Natacha Atlas a travaillé par ailleurs avec de nombreux artistes de renom dans des registres musicaux très divers : pop (Peter Gabriel, Sinead O'Connor ou Jean-Michel Jarre), classique et jazz (Jocelyn Pook, Nigel Kennedy), musiques de film (Danny Elfman, Clint Mansell, David Arnold…) ou encore musiques du monde (Nitin Sawhney, Transglobal Underground, Talvin Singh). On retrouve également sa voix singulière sur un grand nombre d’albums et bandes-son de films ou jeux vidéo.

Participations comme auteur