Pheeroan akLaff
États-Unis


Depuis plus de trente ans, Pheeroan akLaff est reconnu pour son style personnel, aimant à surprendre tout autant ses auditeurs que les professionnels du jazz par son expressivité, son engagement et sa polyvalence. Dès ses débuts, il crée un groupe de jazz et reggae, il étudie la musique populaire urbaine, la danse et les percussions traditionnelles à Lagos (Nigeria) et à Abidjan (Côte d’Ivoire) où il collabore également avec la troupe de danse de Marie Rose Guiraud. Ses associations avec Wadada Leo Smith, Oliver Lake, Anthony Davis, Henry Threadgill, Sonny Sharrock, Yamashita Yosuke, Liu Sola Henry Brant ou encore Andrew Hillse sont présentées comme de véritables challenges d’expansion des systèmes musicaux.
Pour Pheeroan akLaff, les arts sont une forme de remerciement et une façon d’œuvrer pour le changement. Compositeur et interprète engagé dans les causes actuelles, il s’exprime à travers des styles aussi différents que le caractère méditatif de Doam, qu’il interprète dans des temples japonais, ou l’opéra satirique – W Can’t Win, protestation contre la guerre en Irak.
Pheeroan akLaff a étudié la batterie à la Eastern Michigan University puis s’est perfectionné auprès de Jimmy Pistol Allen et Randall Hicks. Dès ses débuts, il effectue des tournées dans le monde entier et rejoint rapidement l’avant-garde musicale. Depuis 1991, il enseigne la batterie à l’université, à la New School University de New York puis à la Wesleyan University du Connecticut.

Participations comme interprète